Navigation | La demeure de Dieu parmi les hommes.

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
novembre 2010
D L Ma Me J V S
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Commentaires récents

La demeure de Dieu parmi les hommes.

La demeure de Dieu parmi les hommes. dans La demeure de Dieu parmi les hommes. rose_jaune 

Sur les pas des grands Saints,qui ont passé leur vie dans la béatitude,de l’union mystique,christique sacrée de La Sainte-Trinité …*Père*Fils*Esprit Saint*…L’Amour qui les unissait aux énergies Célestes,on fait que ces êtres sublimes,ont vécu leur vie dans le don d’eux-mêmes au service de la collectivité en toute humilité,et dans le dépouillement le plus total des biens matériels.

La sublime rose d’Amour de leur coeur,abrasée par le feu Ardent de la Divine Trinité,on fait de ces êtres pas comme les autres ,un témoignage vivant de leur Union Christique,et l’histoire est là pour nous rappeler leur existence,et le témoignage de leur relation avec le divin,dans la plénitude et la grâce de Dieu,de Jésus,et de Marie.

Aujourd’hui’hui je rends hommage a tous ces Saints,ces êtres merveilleux,sublimes,dans leur compassion et piété… Que l’Amour qui fut le leur pendant leur vie, vos bénisse tous et chacun…

 L’humanité du Christ, du fait qu’elle est unie à Dieu, et la béatitude créée, du fait qu’elle est la jouissance de Dieu, et la bienheureuse Vierge, du fait qu’elle est la Mère de Dieu, ont d’une certaine façon une dignité infinie qu’elles tiennent du Bien infini qu’est Dieu. Et, à cet égard, on ne peut rien faire de meilleur qu’elles, comme il n’y a rien de meilleur que Dieu.

A chacun Dieu donne la grâce selon l’élection qu’il fait de lui. Et parce que le Christ, en tant qu’il est homme, avait été prédestiné et élu pour être le Fils de Dieu, doué de la vertu sanctifiante, il eut en propre une plénitude de grâce assez grande pour enrichir tous les hommes, selon ce qui est dit en saint Jean ” De sa plénitude, nous avons tous reçu. ” Mais la bienheureuse Vierge Marie a reçu la plénitude de grâce qu’il lui fallait pour être la créature la plus proche de l’auteur de la grâce : devant recevoir en elle celui qui est plein de toute grâce, et, par son enfantement, elle fit d’une certaine manière couler la grâce sur tous les hommes.

C’est déjà une merveille pour les saints de recevoir une grâce qui sanctifie leur âme ; mais la grâce que reçut l’âme de la Vierge fut en telle abondance qu’elle rejaillit jusque sur sa chair, afin que dans cette chair Marie conçût le Fils de Dieu.

La grâce de Marie fut tellement abondante qu’elle a rejailli sur l’humanité tout entière. Qu’un saint possède assez de grâce pour suffire au salut d’un grand nombre, n’est-ce pas une grande chose ? Mais en posséder assez pour satisfaire au salut de tous les hommes de ce monde, voilà qui est la plus étonnante des merveilles. C’est le cas du Christ, et c’est aussi celui de la bienheureuse Vierge ; car dans n’importe quel danger, on peut obtenir le salut de la Vierge glorieuse,pleine d’amour et compassion pour nous ses enfants.

*Edite*Israel*

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

saintetherese.jpg

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face

“Je veux passer mon Ciel,a faire du bien sur Terre”

Poéme au Sacré-Coeur

« Je suis vôtre ; pour vous je suis née,
Que voulez-vous faire de moi ?
Souveraine Majesté,
Eternelle Sagesse,
Bonté qui vous répandez sur mon âme,
…Dieu, Souveraineté, Etre unique, Miséricorde,
Voyez combien est vil l’être
Qui aujourd’hui proclame votre amour en ces termes :
Que voulez-vous de moi, Seigneur ?

Je suis vôtre, puisque vous m’avez créée ;
Vôtre, puisque vous m’avez rachetée ;
Vôtre, puisque vous me supportez ;
Vôtre, puisque vous m’avez appelée ;
Vôtre, puisque vous m’avez attendue ;
Vôtre, puisque je ne me suis pas perdue.
Que voulez-vous faire de moi ?
Que commandez-vous donc, ô bon Maître,
Que fasse un si vil serviteur ?
Quelle mission avez-vous donnée
A ce pécheur esclave ?
Vous me voyez à vos pieds, ô mon tendre Amour,
O mon tendre Amour, vous me voyez à vos pieds ;
Que voulez-vous faire de moi ?

Voici mon coeur :
Je le remets entre vos mains.
Voici mon corps, ma vie et mon âme,
Mon amour et mon affection…
Que voulez-vous faire de moi ?
Je suis vôtre ; pour vous je suis née ;
Que voulez-vous faire de moi ? »

Sainte Thérèse de Jésus, Oeuvres complètes, Poésies III (extrait), Editions du Seuil, 1948.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9r%C3%A8se_de_Lisieux#Enfance

http://bibliotheque.editionsducerf.fr/par%20page/2653/TM.htm#

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

stein dans La demeure de Dieu parmi les hommes.

 La demeure de Dieu parmi les hommes

Tu dis: tout est accompli et tu inclinas la tête en silence
Il était accompli, ton chemin d’homme sur la terre
Depuis le commencement ton trône de gloire était préparé pour toi
à la droite du Père, et tu y es monté.
Mais tu ne t’es pas séparé de la terre
Tu lui étais uni de tout temps.
Depuis que des hauteurs des cieux tu es descendu
jusqu’à l’extrême anéantissement
Tu aimes vraiment les tiens, ô bon Pasteur,
comme jamais n’a aimé nul autre coeur humain,
et tu n’as pas voulu laisser tes enfants orphelins,
Tu t’es bâti une tente au milieu d’eux.
Tu trouves ton plaisir à y demeurer
Et tu seras là jusqu’à la fin des temps
Ton sang versé avec largesse pour les tiens
doit leur servir de breuvage de vie
Tu le proposes chaque matin qui vient
Chaque matin le son des cloches appelle
à travers toutes les rues, pour inviter au repas des noces.
Les hommes, taciturnes et pressés, se hâtent dans les ruelles
Le son atteint leurs oreilles mais non leur coeur
Seul un petit reste de brebis fidèles entend la voix du Pasteur
Avec une joie paisible, elles suivent l’appel
qui les invite à la tente sainte, à la table que tu disposes.

Leurs yeux ne se rassasient jamais du spectacle sublime
qui s’y renouvelle jour après jour, sens et terme de tout le cours du monde.
Tandis qu’au dehors grondent les orages et les affreux combats
que le sceau de l’abîme est brisé, libérant les monstres des profondeurs
qui combattent avec puissance pour le règne du grand dragon,
ici en revanche c’est la paix, le trône de l’Agneau sur la terre,
la sainte cour qui mène au Ciel et nul esprit créé ne saurait concevoir
les merveilles que ta présence pleine de grâce prépare pour l’éternité
dans les coeurs devenus tes temples par leur consécration.
C’est ici que tu accomplis, cachée aux yeux du monde, l’oeuvre qui renouvelle la face de la terre.
Soustrait au regard des hommes dans la tente paisible
tu tiens le monde dans ta main
et de ses tumultes tu as fixé la mesure et le terme.

Mais vient un jour où s’ouvrent les portes:
le roi sort pour bénir son pays
Des troupes d’enfants sèment les fleurs sur son passage
et chantent en liesse des cantiques de jubilation.

Et lorsque ensuite résonne au loin le son des cloches
la foule s’agenouille en silence
pour recevoir la bénédiction de son Dieu,
tes anges ne passent-ils pas invisiblement parmi les gens
surpris au bord des routes,
pour tracer de ci de là sur le front de l’un ou l’autre
le signe qui le retire de la perdition?
Ils ne le pressentent pas encore mais leur bandeau tombera
lorsque s’engagera le dernier combat
et que tes témoins fidèles combattront pour toi jusqu’à la mort.
Quand, Seigneur, quand ce jour viendra-t-il?
Mon Seigneur et mon Dieu, caché sous l’espèce du pain,
quand te manifesteras-tu dans une gloire visible?
Le monde gît dans les douleurs de l’enfantement
L’Épouse persévère dans l’attente. Viens vite !

SAINTE THÉRÈSE BÉNÉDICTE DE LA CROIX (EDITH STEIN)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edith_Stein

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Soeur-Josefa-Menendez

METS TOUTE TA CONFIANCE EN MON COEUR DANS LE SAINT-SACREMENT

“ Je suis Dieu mais Dieu d’Amour!

Je suis Père, mais un Père qui aime

avec tendresse et non avec sévérité.

Mon Coeur est infiniment saint,

mais aussi infiniment sage et,

connaissant la misère et la fragilité humaines,

Il s’incline vers les pauvres pécheurs

avec une Miséricorde infinie. ”

“ J’aime les âmes

après qu’elles ont commis leur premier péché,

si elles viennent Me demander humblement pardon…

Je les aime encore,

quand elles ont pleuré leur second péché et,

si cela se répète,

Je ne dis pas un million de milliards,

mais des millions de milliards,

Je les aime et leur pardonne toujours,

et Je lave, dans le même sang,

le dernier comme le premier péché! ”

“ Je ne Me lasse pas des âmes

et mon Coeur attend sans cesse

qu’elles viennent se réfugier en Lui,

et cela d’autant plus, qu’elles sont plus misérables!

Un père n’a-t-il pas plus de soin de l’enfant malade

que de ceux qui se portent bien?

Pour lui, sa sollicitude et ses délicatesses

ne sont-elles pas plus grandes?

Ainsi, mon Coeur répand-Il sur les pécheurs,

avec plus de largesse encore que sur les justes,

sa Compassion et sa Tendresse. ”

“ Voila ce que je désire expliquer aux âmes:

J’enseignerai aux pécheurs

QUE LA MISERICORDE DE MON COEUR

EST INEPUISABLE;

aux âmes froides et indifférentes,

que mon Coeur est un feu

qui veut les embraser,

parcequ’Il les aime. ”

“ Je veux pardonner. Je veux régner.

Je veux pardonner aux âmes et aux nations.

Je veux régner sur les âmes,

sur les nations et sur le monde entier. ”

“ Pour effacer son ingratitude,

Je répandrai un torrent de Miséricorde. ”

“ Pour régner,

Je commencerai par faire Miséricorde,

car mon Règne est de Paix et d’Amour:

Voilà la fin que Je veux réaliser,

voilà mon Oeuvre d’Amour! ”

“ Si vous voulez le bonheur, Je le suis.

Si vous cherchez la richesse,

Je suis la richesse infinie.

Si vous désirez la paix,

Je suis la Paix. Je suis la Miséricorde et l’Amour! ”

***

soeur Josepha Menendez

http://avanarah.unblog.fr/2010/11/08/la-demeure-de-dieu-parmi-les-hommes/

http://avanarah.unblog.fr/2010/11/09/sainte-brigitte-de-suede/

Par editecyloniah le 10 novembre, 2010 dans La demeure de Dieu parmi les hommes.

Laisser un commentaire

Recherchez aussi :

novembre 2010
D L Ma Me J V S
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Articles récents

Pages

liens

Archives

Commentaires récents

Catégories

Méta

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

tervueren Coca d'Oclair des... |
Geline88 |
Testimonium |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DHpourtous
| lempaq
| mesarticlesavendre